Une supérette

Une supérette

Texte de Éric ARLIX, dispositif vidéo de Joël FESEL

Objet nocturne numéro 

26
bis
15'
2018

Dates

  • 05 février 2020
    Le Champ de Foire
    St André de Cubzac
Teaser "Une supérette" réalisé par Tom Chertier

Notes & textes 

« Une supérette » est un scanner de l’homo consommateur et de ce caddie que nous remplissons immanquablement, de ce « rajout au panier » qui scande nos vies d’occidentaux. Le texte d’Éric Arlix décrit méthodiquement nos habitudes entretenues jours après jours dans le petit supermarché proche de chez nous : l’heure de notre passage, les produits que nous y achetons, comment nous abordons ces achats et surtout ce qu’ils racontent de nos états de stress.

Le constat est ludique et caustique, il scrute et nous saisit par l’anse du panier que nous remplissons de : chocolat en quantité, petit encas pour combler un moment vide, bouteille de pineau systématiquement achetée pour sa sempiternelle soirée TV ou poulet soldé à moins de 2€ le kg pour être dans les clous d’un budget serré, café bio équitable pour encore et encore aider les paysans du Guatemala. Des habitudes qui, si elles nous font sourire, parlent néanmoins que trop bien, pour nous laisser tranquilles, nous épargner. Des questions se lèvent, éternelles, ludiques, sarcastiques parfois : humaines.

Joël FESEL

_ _

EXTRAITS

Ils passent à la supérette à 9 h 36, en couple, c'est les grosses courses du lundi matin, leur dimanche à eux, sans les enfants, le caddie est plein en moins de quinze minutes, ils règlent en carte bleue, leur niveau de stress est contenu dans le caddie, un caddie témoin de la fin de l'histoire.

Il passe à la supérette à 11 h 02, il dépose ses piles usagées dans la petite boite de recyclage et n'achète que des produits industriels bio, il règle par chèque du Crédit coopératif et c'est super chiant pour les clients qui attendent dans la file car c'est beaucoup plus long surtout qu'il est tatillon à longuement vérifier le chèque après qu'une machine l'a rempli automatiquement, on ne sait jamais, son niveau de stress, c'est on ne sait jamais.

Éric ARLIX. Une supérette est issue de Golden Hello, éditions JOU, 2017
 

Générique 

Texte : Éric ARLIX. « Une supérette » est issue de « Golden Hello », éditions JOU, 2017

Une création du Groupe Merci
Objet nocturne n° 26 bis

Conception et réalisation : Joël FESEL
Réalisation vidéo et régie : Raphaël SEVET
Voix : Sacha SAILLE
Enregistrements sonores et mixage : Boris BILLIER

Merci 35 fois aux ami(e)s figurant(e)s qui ont gentiment prêté leur portrait un instant pour incarner les figures de ce « choeur contemporain » un sac recyclable à la main :
Adèle, André, Aurore, Benoit, Camille, Catherine, Céline, Claudine, Dominique, Fabrice, Florent, Gabrielle, Gaël, Ghislaine, Gilles, Jean, Jean-François, Joël, Julianne, Julien, Karine, Laurent, Lily, Marc, Marie, Marie, Marie, Nanon, Martine, Mohammed Habib, Nico, Olivier, Raphaël, Thierry, Valérie.
Toutes ressemblances avec des personnes existantes ne seraient que hasard parfaitement vraisemblable.

Production :
Groupe Merci

Inauguration le 14 septembre 2018 dans le cadre de Non peut-être ! les rencontres du Pavillon Mazar avec le soutien de HarryCow.